Messages  |   English version  |  


? | Page d'accueil | Logiciels et plugins | Séquenceurs

Site de Grebz
Site de Grebz



SÉQUENCEURS

Également appelé D.A.W. (Digital Audio Workstation : station de travail audio numérique, et donc parfois S.T.A.N. en français), le séquenceur est au cœur de la configuration en Musique Assistée par Ordinateur. Un séquenceur n'est rien d'autre qu'un magnétophone évolué. C'est un enregistreur multi-pistes, permettant de traiter aussi bien l'audio que les données MIDI en provenance des instruments virtuels.

Il en existe de nombreux, plus ou moins chers, plus ou moins complets, plus ou moins orientés audio et/ou MIDI, et chaque utilisateur a son séquenceur préféré, qu'il va défendre contre vents et marées, avec objectivité parfois, avec mauvaise foi souvent. Demandez à 10 musiciens différents quel séquenceur ils préfèrent, vous aurez sans doute 10 réponses différentes. À moins d'avoir l'occasion de pouvoir tous les essayer pour les comparer et faire un choix, il faut se renseigner, recueillir les avis d'autres musiciens sur Internet ou ailleurs, et une fois qu'on a commencé avec un séquenceur, on y reste généralement assez longtemps.

Le meilleur séquenceur est en fait celui auquel vous êtes habitué, celui que vous maîtrisez et qui vous permet d'aboutir au résultat escompté.

N'hésitez pas aussi à consulter la partie "Les meilleures DAW" du site Audiofanzine.

Sonar - Reaper - Cubase - Studio One - Logic Pro - ProTools - Live - Acid - Digital Performer - FL Studio - Reason - Samplitude - Tracktion - EnergyXT - Podium

Deux séquenceurs gratuits : Kristal - Audacity

Cette liste n'est pas exhaustive, il existe d'autres séquenceurs. À vous de trouver celui qui vous convient ! Notez que la plupart des séquenceurs payants existent en plusieurs versions plus ou moins évoluées ou livrées avec plus ou moins de plugins, à des tarifs pouvant convenir à tout le monde. Certains proposent même une version gratuite, mais les limitations imposées sont telles qu'ils ne sont intéressants qu'à titre d'essai, et dans les faits inutilisables pour un projet sérieux. Généralement, avec les versions gratuites de logiciels payants, il est impossible d'utiliser des VST, ou bien il est impossible de sauvegarder, ou encore le logiciel n'est utilisable qu'un temps limité...

Haut de page

CAKEWALK SONAR (site officiel)

Cakewalk Sonar Platinum Producer
Cakewalk Sonar Platinum Producer

Sonar est mon séquenceur de choix depuis sa version 5 datant de fin 2005. J'ai essayé d'autres séquenceurs, mais je suis toujours resté sur celui-ci, que je trouve à la fois simple à utiliser et extrêmement complet. Il est fourni avec un nombre conséquent de plugins de toutes sortes, ce qui peut éviter d'en acheter d'autres.

La dernière version comporte par exemple plusieurs synthés, dont Rapture et Dimension Pro, lequel propose énormément de sons différents, y compris un orchestre classique, sans compter les sons que l'on peut créer soi-même. Sonar est aussi fourni avec True Pianos, un simulateur de piano de très bonne qualité, ainsi que XNL Audio Addictive Drums, une batterie virtuelle très efficace, Melodyne Essential, un éditeur de timbre conçu pour l'arrangement et la correction des voix. On y trouve également une version fonctionnelle mais incomplète de l'excellent simulateur d'ampli TH2.

Des dizaines de plugins sont inclus (EQ, compresseurs, réverbs, delays, etc.), ce qui permet d'utiliser Sonar sans avoir besoin d'acheter quoi que ce soit d'autre. C'est sans doute le séquenceur le mieux doté en plugins de toutes sortes, du moins dans la version Producer. Il existe en versions 32 et 64 bits (depuis plusieurs années déjà, c'est un pionnier en la matière), ce qui lui permet de s'adapter à la configuration de chacun (Windows 32 ou 64 bits) afin d'en tirer le meilleur potentiel. S'il fallait lui trouver un défaut, je dirais qu'il n'existe que pour Windows. Les possesseurs de Mac devront s'orienter vers un autre choix.

Haut de page

COCKOS REAPER (site officiel)

Cockos Reaper
Cockos Reaper

Reaper est intéressant à plus d'un titre : d'abord parce qu'il est très complet et qu'il permet de travailler aussi bien qu'avec les autres ténors du marché, ensuite parce qu'il a un système de routage des entrées/sorties parmi les plus efficaces, son interface est totalement paramétrable, il est mis à jour très régulièrement et surtout, il est moins cher que ses concurrents : 60 dollars (environ 45 euros), sans limitations. Attention toutefois, Reaper est certes fourni avec quelques plugins, mais beaucoup moins que ce que l'on peut trouver dans les versions les plus complètes de ses concurrents. Il est donc plus juste de comparer Reaper aux versions de base des autres séquenceurs, à des prix avoisinant généralement la centaine d'euros, plutôt qu'avec les versions complètes approchant souvent les 400 euros, voire plus. Reaper reste cependant un choix plus qu'intéressant.

Certes, Reaper n'est pas parfait, mais il permet de tout faire. Après, il y a une question d'habitude. J'ai l'habitude de Sonar, j'aime bien ce logiciel et je n'ai pas spécialement envie de changer pour réapprendre sur un autre logiciel tout ce que je sais déjà faire. J'ai toutefois eu l'occasion d'essayer Reaper et il est évident que si je devais commencer la M.A.O. aujourd'hui, je commencerais avec Reaper. Pas cher et très complet... pourquoi hésiter ? De plus, il est disponible pour Windows, Wine et Mac OS X et est compatible avec les plugins VST, VSTi, DX, DXi, et AU.

Reaper est téléchargeable et utilisable gratuitement et complètement sans limite de temps. Toutefois, il reste un logiciel payant et il est de votre devoir moral de le payer si vous l'utilisez de façon régulière. Son rapport qualité/prix est imbattable et pour un utilisateur régulier, la dépense est totalement justifiée.

Haut de page

STEINBERG CUBASE (site officiel)

Steinberg Cubase 7
Steinberg Cubase 7

Cubase est un séquenceur de Steinberg conçu pour l'enregistrement, l'arrangement et l'édition de musique. La dernière version est Cubase 9. Cubase comporte entre autres : une batterie virtuelle, un éditeur vocal avec correction de timbre en temps réel, des outils d'expression VST pour éditer facilement les articulations d'instruments, une amélioration de la manipulation et de l'automation des données et un plugin de réverb à convolution.

Haut de page

PRESONUS STUDIO ONE (site officiel)

PreSonus Studio One
PreSonus Studio One

Studio One est un séquenceur récent de PreSonus, marque qui conçoit également des interfaces audio, des pré-amplis et des consoles de mixage. Bien que PreSonus soit donc plutôt une marque qui fabrique du matériel, leur séquenceur Studio One est une bonne alternative aux séquenceurs d'autres marques. Studio One trouve son origine dans le séquenceur gratuit Kristal, aujourd'hui abandonné.
Studio One bénéficie d'une très bonne ergonomie, il inclut aussi Melodyne, un plugin qui permet de corriger très simplement l'audio (changement de tonalité, ou translation temporelle). En revanche, il ne comporte pas d'éditeur de partition et inclut peu d'instruments virtuels.
Studio One existe en plusieurs versions plus ou moins complètes et il existe même une version gratuite, non limitée dans le temps. Le problème est que cette version gratuite n'est pas compatible avec des plugins (VST ou autres), ce qui en limite grandement l'intérêt. C'est toutefois une bonne occasion d'essayer sans avoir à subir les limitations habituelles des démos.

Haut de page

APPLE LOGIC PRO (site officiel)

Apple Logic 9

Logic Pro est un séquenceur 32/64 bits audio et midi pour Mac OS X. Il fait partie de la gamme de logiciels de musique professionnelle d'Apple. Une version simplifiée possédant la même interface et le même moteur audio, mais avec des options moins nombreuses, appelée Logic Express est également disponible à un prix inférieur.

Haut de page

AVID PRO TOOLS (site officiel)

Avid ProTools

Pro Tools est utilisé par une grande partie de l'industrie de la production sonore. On le retrouve dans des domaines aussi variés que l'enregistrement et le mixage musical, la post-production audio pour le cinéma et la télévision, le montage son, la création et l'illustration sonore, la création et la composition musicale, etc. Il existe des versions grand public de Pro Tools (Pro Tools LE ou Pro Tools M-Powered) dont La différence avec les Pro Tools TDM et maintenant HD, réside dans le fait que les calculs de ces versions professionnelles sont effectuées par des DSP extérieurs à l'ordinateur pour le traitement du signal audio numérique. Sur la version LE, les calculs sont effectués par le processeur de l'ordinateur (ce qui est rendu possible grâce à la vitesse des processeurs actuels) mais cela pose des problèmes si on veut utiliser de nombreux plugins, dont certains sont très gourmands en ressources processeur, gérer plus de 32 pistes, etc.

Haut de page

ABLETON LIVE (site officiel)

Ableton Live

Ableton Live est un séquenceur à boucles pour Mac OS et Windows. Live est un outil permettant la composition et l'arrangement, mais sa conception et son ergonomie sont surtout destinées à une utilisation en direct. L’interface graphique a été conçue pour optimiser son utilisation en live. Elle est réduite au maximum et permet son utilisation sur un seul écran. L’absence de pop up, ainsi qu'une unique fenêtre divisée en 5 catégories permet une utilisation sur un matériel plus léger comme un ordinateur portable. Les différentes catégories peuvent être masquées ou affichées par simple clic sur l’icône correspondante, l’espace de travail est ainsi réorganisé à chaque fois que les catégories sont sélectionnées. Dans l'optique d'une utilisation en live, on peut modifier les points de bouclage ou le point de lecture de départ d'un ou de plusieurs clips en direct, sachant qu'ils resteront toujours calés les uns par rapport aux autres (fonction "Warp" activable à la volée).

Haut de page

ACID (site officiel)

Magix Acid Pro
Magix Acid Pro

Appartenant précédemment à Sony, Acid a été racheté par Magix. Acid existe en 2 gammes : Pro et Music Studio, la gamme Pro étant plus complète et plus riche en fonctionnalités. Acid Music Studio coûte environ 60 euros, et la version Pro environ 150 euros.

Haut de page

MOTU DIGITAL PERFORMER (site officiel)

MOTU Digital Performer
MOTU Digital Performer

Disponible sur Mac depuis ses débuts et depuis peu sur Windows, Digital Performer inclut de nombreux effets d'excellente qualité et d'un excellent éditeur de partition. Les instruments virtuels sont en revanche peu nombreux. Des versions démo limitées à 30 jours sont disponibles sur le site officiel.

Haut de page

IMAGE-LINE FL STUDIO (site officiel)

Image-Line FL Studio
Image-Line FL Studio

Ce logiciel est le descendant direct de l'ancien Fruity Loops, un logiciel particulièrement adapté pour les musiques de type électro ou Hip Hop. Aujourd'hui, FL Studio permet d'aborder tous types de musiques, mais son mode de fonctionnement fait qu'il n'est pas pratique pour des musiques acoustiques. Il est basé sur le concept de patterns introduits dans une playlist.

Haut de page

PROPELLERHEAD REASON (site officiel)

Propellerhead Reason
Propellerhead Reason

Historiquement dédié aux enregistrements MIDI, Reason gère désormais l'audio également, mais en raison de son histoire, beaucoup d'utilisateurs de Reason produisent principalement de la musique électronique. Reason dispose d'un système de routing puissant via des câbles virtuels qui peuvent en rebuter certains.

Haut de page

MAGIX SAMPLITUDE (site officiel)

Magix Samplitude
Magix Samplitude

Au contraire de Reason, Samplitude a été longtemps limité au traitement de l'audio, sans savoir gérer le MIDI. Ce n'est plus le cas désormais et Samplitude permet de traiter les deux types de données. Samplitude est basé sur un concept d'objets audio, où chaque clip audio possède ses propres possibilités de routing et d'automation. Samplitude inclut de nombreux plugins d'effets et instruments virtuels, ainsi que des banques de son. Plus technique que d'autres logiciels, il est aussi plutôt cher dans sa version la plus complète.

Haut de page

TRACKTION (site officiel)

Tracktion
Tracktion

Tracktion est disponible sur PC, Mac et Ubuntu au prix de 60 dollars dans sa version de base, et jusqu'à 200 dollars en bundle avec d'autres logiciels de la marque (plugins et instruments virtuels). C'est donc l'un des séquenceurs les moins chers du marché. Les utilisateurs apprécient son ergonomie, mais il semble y avoir certains bugs gênants (problèmes de rendu, plantages inopinés...), qui seront sans doute corrigés petit à petit.

Haut de page

ENERGY XT (site officiel)

XT Software EnergyXT
XT Software EnergyXT

EnergyXT est la création de Jorgen Aase. EnergyXT est compatible avec le standard VST, le protocole ASIO et le format REX2 de la société Propellerhead Software. Ce logiciel est compatible avec les fichiers 16, 24 ou 32 bits, mono ou stéréo. L'interface graphique d'energyXT s'organise autour d'une barre de menu, d'une barre d'outils, d'une barre d'onglets, d'une fenêtre de navigation et de la fenêtre principale qui affiche par défaut le séquenceur mais permet également d'afficher la partie "Mixer" ainsi que "Modular", via la barre d'onglets entièrement paramétrable. Bien adapté au live et aux petites configurations pour un prix très raisonnable d'environ 40 euros. Il a l'avantage d'être assez simple mais reste toutefois moins puissant que des séquenceurs plus complets... et plus chers.

Haut de page

PODIUM (site officiel)

Podium
Podium

La société Zynewave a été fondée par Frits Nielsen, un ingénieur logiciel, qui a développé le séquenceur Podium seul. Comme il s'agit d'une société comprenant une seule personne, Podium n'est pas aussi riche et complet que d'autres séquenceurs importants comme Sonar, Cubase ou Logic, mais il propose la plupart des fonctionnalités qu'on attend d'un tel logiciel. Par conséquent, vous rencontrerez peut-être des problèmes de compatibilité avec certains matériels et plugins. Podium permet l'enregistrement et l'édition audio et MIDI, et prend en charge les instruments et les plugins VST. Il est disponible pour Windows 32 ou 64 bits. Il coûte 50 dollars.

Vous serez aussi ravi d'apprendre qu'il existe une version gratuite de ce logiciel, qui s'appelle très justement Podium Free. Elle présente à peu près les mêmes caractéristiques que la version payante, hormis quelques limitations. La limitation la plus importante est la désactivation du traitement multiprocesseur des plugins, ce qui veut dire que vous risquez de surcharger le processeur si vous utilisez trop de plugins dans un projet. Malgré tout, cette version gratuite mérite d'être testée, car elle est nettement plus fonctionnelle que d'autres séquenceurs gratuits comme Kristal (qui n'est plus développé depuis des années) et Audacity (qui est très inférieur à tous les autres séquenceurs existants).

Haut de page

DEUX SÉQUENCEURS GRATUITS

Il faut être honnête, ces séquenceurs gratuits sont en tous points inférieurs aux séquenceurs payants.

Kristal n'est plus développé depuis plusieurs années et n'évolue donc plus du tout, au risque d'être incompatible avec les plugins récents. Kristal a toutefois donné naissance à Studio One, séquenceur payant de la marque PreSonus.

Quant à Audacity, c'est un éditeur audio, pas un véritable séquenceur, même si on peut lui attribuer ce rôle, avec toutefois de très grosses limitations.

Il vaut mieux se lancer dans la M.A.O. avec Reaper, qui ne coûte que 45 euros, et qui est bien plus complet et moderne que ces logiciels gratuits, ou encore avec la version gratuite de Studio One qui est également intéressante, même si elle n'est pas compatible avec les plugins VST. Mentionnons également Podium Free, une version gratuite très intéressante de Podium (ci-dessus) qui gère les plugins VST au prix de quelques limitations.

Ces séquenceurs sont certes plus complexes à utiliser (et encore...) mais ils ont le mérite de permettre aux débutants de commencer à travailler avec des vrais séquenceurs afin de comprendre leur logique de fonctionnement. Si l'aventure vous tente, vous pourrez alors vous lancer dans l'achat d'une version complète de ces logiciels ou d'autres.

En revanche, les séquenceurs gratuits peuvent dépanner en tant que solution ponctuelle, mais n'espérez pas travailler sérieusement sur le long terme avec eux.




Kristal Audio Engine

(site officiel)

Kreatives.org Kristal Audio Engine


Audacity

(site officiel)

Audacity

Il est possible d'utiliser des plugins VST avec Audacity, mais pas de les écouter en temps réel. En fait, on applique un effet sur une piste, et il faut lancer un "rendu" pour entendre le résultat de la piste avec l'effet. Et si ça ne convient pas, on recommence. Pas pratique, pas convivial...
Non, Audacity est vraiment à utiliser comme séquenceur si on n'a rien d'autre sous la main, mais il n'est pas à la hauteur et ce n'est d'ailleurs pas sa fonction première.
Bon, au moins il est gratuit.

Haut de page


MESSAGES

(laisser un message)

Page de messages n° 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27



Cyril All You Bring
le 30/01/2012 à 20h34

Merci pour tes infos, j'ai pu y voir un peu plus clair sur le monde du home studio.
Je possède déjà une carte son line 6 UX2 avec POD Farm, des enceintes de monitoring, j'ai pu essayer Cubase, Audacity et possède Ableton Live et grâce à tes infos, j'ai compris la fonction de certains outils et comme je n'y connais pas grand chose, cette lecture m'a permis de me conforter dans mes idées.
Notamment que Ableton Live était plus axé live... quand je suis dessus, je me fais des sons House pendant une heure pendant que mes amis dansent dessus, mais quand je veux enregistrer, je peine !
J'ai cependant plusieurs questions si tu veux bien m'aider (sûrement basiques mais c'est pas grave !) :
Sur mes enceintes de monitoring, j'ai 2 potards (un sur chacune) "HF LEVEL" qui me laisse le choix entre -2, -1, 0, et +1 db...
Sur quoi cela influence-t-il ?
Où dois-je le positionner ? La même position sur mes 2 enceintes ?
Je n'entends pas la différence lorsque j'écoute simplement de la musique...
Cela a-t-il un rapport avec le "zéro du mal" à ne pas dépasser ???
Et je rencontre un autre problème sur Cubase ou Ableton Live : J'enregistre une piste, genre rythmique, jusque-là c'est cool.
J'enregistre une autre piste en jouant mon solo dessus, je suis calé (bon presque !), et lorsque j'écoute les 2, ma 2ème piste est décalée... Snif, what the fuck ???
Comment régler ce problème sans être obligé de recaler mes 2 pistes par la suite, ce qui est galère !

En tout cas, merci beaucoup pour tes infos claires et précises qui m'ont déjà beaucoup aidées !

Stay rock !

* * * * * * * * * * * * * * * *

Bonjour Cyril,

Merci d'être passé sur mon site !

En ce qui concerne les potards HF Level (High Frequency Level) de tes enceintes, il s'agit d'un bouton d'ajustement du volume des hautes fréquences (fréquences aiguës). Ces potards servent à ajuster ces fréquences de quelques dB pour compenser un éventuel problème d'acoustique de ta pièce. En effet, dans les pièces non traitées acoustiquement, ce qui est le cas de la majorité des home studistes amateurs, le son qui sort des enceintes va aller se taper sur les murs, rebondir, et faire un peu n'importe quoi avant d'arriver dans tes oreilles. La précision des enceintes de monitoring sera mise à mal dans une pièce à l'acoustique incertaine. À ta place, je laisserai les 2 potards à zéro. En fait, comme il y a de fortes chances que ta pièce ne soit pas spécialement traitée pour le son (pas plus que la mienne, d'ailleurs), pour connaître vraiment la justesse de tes enceintes et pouvoir ensuite mixer convenablement, tu vas simplement devoir apprendre à connaître ses réactions dans les graves et les aigus en écoutant tes musiques de référence et en cherchant à mixer de manière à obtenir des mixes que tu jugeras proches de ces références. Puisque les disques de professionnels sont mixés et masterisés dans de bonnes conditions, tu peux t'y fier.
En tout cas, cela n'a rien à voir avec le "zéro du mal" qu'il ne faut jamais dépasser. Ce zéro-là est le volume à ne jamais dépasser lors de l'enregistrement. Lors du mix, chaque piste doit aussi rester en dessous de 0 dB (et même idéalement bien plus bas que ça), et la piste master aussi. Tout cela avant traitement (piste sans plugins), comme après (une fois les plugins ajoutés).

Tu ne m'as pas posé la question, mais ceci pourra intéresser des gens :
Le plus important, c'est de placer tes enceintes au meilleur endroit possible, si tu as le choix du placement. Parfois, chez soi, entre la fenêtre, la porte, l'armoire et le radiateur, il ne reste pas vraiment de choix ! Trouve l'endroit le plus approprié pour que les sons stéréo te parviennent bien là où ils doivent être lorsque tu es assis en position d'écoute. Que les sons centrés semblent se trouver en face de toi, que les sons à gauche soient bien à gauche, etc.
Si ta pièce n'a pas une acoustique géniale (si ça résonne un peu par exemple), place tes enceintes de façon à ce qu'elles ne soient pas trop loin de tes oreilles. Quand tu es assis, tes enceintes doivent être si possible à hauteur de tes oreilles, et orientées vers toi. Vous devez former un triangle, toi et tes enceintes. Assieds-toi face à ton bureau, et tends les bras vers tes enceintes (bras gauche vers enceinte gauche, bras droit vers enceinte droite) : tes enceintes doivent être placées à la même distance par rapport à toi, pour que le son de chacune d'entre elles parvienne à tes oreilles en même temps.
Pour mixer, le bon volume est un volume qui ne t'empêche pas d'avoir une conversation normale avec quelqu'un qui serait dans la pièce. Enfin ça, c'est dans le but de protéger ses oreilles et d'éviter la fatigue auditive. Pour vérifier certains détails (ou se faire plaisir), on monte le son, ou même on vérifie au casque, qui agit comme une sorte de zoom auditif.

Alors en revanche pour ton problème de décalage entre deux pistes, je ne sais pas. Un problème de latence peut-être, ou de réglage d'horloge ? Je suis désolé, mais comme je ne possède ni la Line 6, ni Cubase, ni Ableton, je ne vais pas pouvoir t'être d'un grand secours à ce sujet. Essaie les forums du site Audiofanzine, tu auras plus de chances de trouver des réponses.

Grebz



marco
le 08/01/2012 à 23h31

Super site, merci pour tout ce travail, j'y vois enfin plus clair dans le monde de la MAO, et merci pour tous les sons des amplis. J'ai un son de guitare qui tue !!!



grohl
le 03/01/2012 à 22h22

Salut grebz,

Tout d'abord bravo pour ton site.
Je te contacte en fait parce que j'ai plusieurs questions à te poser.
Je suis une quiche en info mais pourtant j'aimerais bien m'amuser à enregistrer mes compos via un simulateur d'ampli.
J'ai téléchargé Kuassa amplifikation lite et le souci c'est que je n'ai aucun son qui sort quand je branche ma guitare sur le PC.
En matos, je n'ai pas grand chose, j'ai testé comme ça avec mon PC portable et sa carte son avec ma gratte branché en direct et mon casque audio basique mais qui fait le boulot.
Première question:
mon matos et mes branchements correspondent-ils ?
Si non, que me conseilles-tu comme matos à pas cher pour que je puisse me faire plaisir ?

Je t'en remercie d'avance

A+
Grohl

* * * * * * * * * * * * * * * *

Je manque un peu de détails mais a priori, tu n'as pas vraiment l'équipement pour jouer convenablement de la guitare sur PC via un simulateur d'ampli.

Premier point :
Kuassa est un VST, c'est à dire un plugin. Les VST ne peuvent pas être utilisés indépendamment, ils viennent se greffer sur un logiciel hôte, en général un séquenceur.
Il existe des logiciels qui ne sont pas des séquenceurs mais des "hôtes VST" qui permettent d'utiliser des VST sans séquenceur. J'en connais un gratuit, mais je ne l'ai jamais testé, donc je ne sais pas s'il fonctionne bien ou pas. Il s'appelle tout simplement VST Host : Télécharger (vshost.zip, 194 Ko).
S'il marche, très bien, cela épargne l'achat et l'utilisation des séquenceurs, qui sont quand même un peu complexes pour ceux qui n'ont pas envie de se prendre la tête et qui veulent simplement pouvoir jouer. En revanche pour s'enregistrer, l'utilisation d'un séquenceur devient indispensable.
Voir ma page sur les séquenceurs pour se faire une idée.
Comme dit sur la question précédente, je conseille d'essayer Reaper pour diverses raisons. Fiable et peu cher, tout en gardant en tête qu'un séquenceur n'est pas évident du tout à prendre en main quand on débute totalement. Mais c'est comme tout, si on veut vraiment, on peut et il suffit d'apprendre. Pas toujours évident, mais loin d'être insurmontable.

Deuxième point :
La carte son intégrée à l'ordinateur portable... Elle a deux défauts pour ce que tu veux en faire.

- D'abord elle n'est pas conçue pour le volume sonore très faible qu'une guitare électrique lui envoie quand tu la branches en direct. Les guitares électriques (ou électro-acoustiques... toutes celles qui se branchent, quoi) ont besoin d'une amplification, ce que la carte son intégrée à l'ordinateur n'offre pas.
Pour remédier à cela, il faut donc soit passer par un préampli (exemple ici), soit, ce qui est bien mieux, par une véritable interface audio (ici).

- Ensuite, les cartes audio basiques provoquent de la latence, c'est à dire un délai entre le moment où l'on joue sur l'instrument et le moment où on entend le son dans le casque ou les enceintes. Et cette latence est souvent trop grande pour permettre de jouer dans de bonnes conditions (une bonne demi-seconde, ce qui est énorme).
On peut y remédier grâce à Asio4All (site officiel), un petit logiciel qui permet de réduire fortement la latence des cartes audio de base, mais ce n'est pas l'idéal malgré tout.

La meilleure solution reste vraiment l'interface audio. Pour du matériel correct, il faut quand même compter aux alentours de 150 euros en entrée de gamme, et il ne faut pas être surpris de tomber sur des prix d'interfaces entre 300 et 1000 euros ! Oui, la MAO a malheureusement un coût.

Troisième point :
Le casque... je ne sais pas ce que c'est comme modèle, mais comme je le dis dans mon didacticiel, mixer au casque n'est pas très recommandé, sauf (et encore...) avec de très bons casques spécifiques. Bon, n'exagérons pas, on peut très bien débuter et se faire plaisir avec du matériel de base. Si vraiment ça devient une passion et qu'on veut absolument faire "aussi bien que les pros", il faudra investir dans du matériel plus complet et plus haut de gamme. Mais chaque chose en son temps et à moins d'avoir de l'argent à claquer, il est raisonnable d'être prudent (et prudent d'être raisonnable). Commence donc avec ce que tu as comme casque, l'investissement dans des enceintes de monitoring viendra plus tard.

En résumé :
Guitare -> (préampli) interface audio -> ordinateur -> séquenceur -> simulateur d'ampli -> simulateur de baffle -> casque

Grebz



Gulibert
le 03/01/2012 à 21h19

Bonjour Grebz,
Très intéressant ton site, je m'en inspire pour certains achats... :-)

J'ai, en fait, une question ou "un service" à te demander. Puisque tu as de l'avance sur moi en terme de MAO.
Chansonnier et guitariste de la vieille école, si je désire être "accompagné" d'un ordinateur pour ajouter 3-4 instruments de plus à mes représentations. Est-ce que tu me suggères quand même Sonar ? Car je me suis amusé avec la version démo et bien qu'il soit puissant, je ne veux que "préparer le montage" de mes chansons, ajouter une playlist ou une banque et lancer l'accompagnement avec mon interface midi...

Merci de tes lumières sur ce sujet...

Gulibert

* * * * * * * * * * * * * * * *

Je ne suggère pas Sonar plus qu'un autre séquenceur. Si je parle de Sonar dans mes descriptions, c'est tout simplement parce que c'est le séquenceur que j'utilise. Si j'étais utilisateur de Cubase ou ProTools, c'est d'eux que je parlerais.

Mon conseil pour ne pas dépenser trop d'argent serait d'essayer Reaper. C'est un séquenceur comparable à Sonar ou Cubase, avec ses qualités et ses défauts, mais qui permet de faire tout ce que ces deux autres séquenceurs permettent. Les fonctions ne sont pas forcément toutes identiques, l'interface est un peu différente, le nom des paramètres ne sera pas toujours le même, mais c'est grosso modo la même manière de procéder.

L'avantage de Reaper ? Son prix. On peut le télécharger et l'utiliser gratuitement sans limitation, en version 32 ou 64 bits. Comme il n'est pas bridé, et contrairement à une version démo, on a accès à toutes ses fonctions. Mais attention ! Ce n'est pas un logiciel gratuit pour autant. Si vous le téléchargez et que vous l'utilisez vraiment, pas seulement à titre d'essai, vous devez l'acheter.

Contrairement à ses concurrents, Reaper ne coûte que 60 dollars (45 euros), là où les versions complètes de sonar ou Cubase avoisinent plutôt les 400 euros ! Il existe aussi des versions light de ces derniers, aux alentours de 100 euros et ils peuvent aussi constituer une excellente solution. La différence, c'est que Reaper n'existe qu'en une seule version, complète. mais en contrepartie, Sonar et Cubase proposent plus de logiciels annexes (des synthés, des effets, etc.) fournis au moment de l'achat que Reaper. Mais comme tous ces outils complémentaires se trouvent facilement et gratuitement sur Internet, l'avantage n'est pas forcément déterminant.

Je t'encourage donc à au moins essayer Reaper, et puisque tu as déjà essayé la démo de Sonar, cela te fera un point de comparaison pour faire ton choix ensuite. Si tu as le courage, tu peux aussi essayer les démos d'autres séquenceurs comme Cubase.

Grebz



Jvne
le 06/12/2011 à 12h40

Merci beaucoup Grebz, pour cette mine d'infos - sur les impulsions notamment.
Au plaisir.

* * * * * * * * * * * * * * * *

De rien !

Grebz

Haut de page