Messages  |   English version  |  


? | Page d'accueil | Didacticiel | Le mix en pratique

Site de Grebz
Page d'accueil



LE MIX EN PRATIQUE

Après avoir vu les notions théoriques ici, mettons cela en pratique. En clair, comment fait-on pour que les instruments enregistrés soient bien distincts les uns des autres, quelles fréquences on booste, lesquelles on coupe, où place-t-on les instruments, etc.

Nous allons étudier concrètement le mixage complet d'une chanson de ma composition : la chanson Life.


(fichier mp3)

Instrument par instrument, nous allons voir quels instruments virtuels et plugins sont utilisés, de quelle manière, et nous irons jusqu'à l'étape ultime du mastering. C'est bien sûr ma façon de procéder, ce n'est pas une recette à appliquer par tout le monde en toutes circonstances, mais c'est un exemple complet qui pourra servir de base solide pour savoir comment on fait quand on est amateur, seul aux commandes et sans ingénieur du son sous la main.

Préparation de la Session

Préparation de la session


Des pistes, des bus, beaucoup de logiciel, peu de matériel, un enregistrement en home studio à petit budget.

La Basse

Mixage de la Basse


La basse apparaît assez tard dans Life, mais elle tient un rôle mélodique important.

Les Guitares Solo

Mixage des Guitares solo


Comme Life comporte assez peu de chant, le rôle de la ligne mélodique est principalement tenu par la guitare solo doublée.

Les Guitares Rythmiques

Mixage des Guitares rythmiques


Deux guitares rythmiques différentes, une à droite, une à gauche.

Les Voix

Mixage des Voix


Life comporte assez peu de parties vocales, mais ce n'est pas une raison pour les négliger.

La Batterie

Mixage de la Batterie


La batterie de Life est très simple, inspirée du genre Trip Hop et, avec l'aide des synthés, impose son rythme lancinant au morceau.

Les Synthés

Mixage des Synthés


Life comporte plusieurs synthés qui sont très importants pour le son et l'ambiance du morceau.

Le Mastering

Le Mastering


Dernière étape après le mix, le mastering permet de faire les derniers ajustements au morceau avant de le considérer comme terminé.

Exemple concret avec une chanson : LIFE

Cette chanson a été entièrement enregistrée en home studio. Et mon home studio n'est qu'un lointain cousin des studios d'enregistrement professionnels. C'est une pièce de mon appartement, il n'y a pas d'isolation acoustique et les voisins n'apprécient pas le charme des amplis à lampes poussés à fond. J'ai donc branché mes guitares directement sur mon interface audio (via un préampli) et utilisé des simulations d'ampli pour les guitares et la basse, un logiciel de batterie acoustique au lieu d'une véritable batterie et d'un batteur, ainsi que des synthés logiciels. La seule chose qui ait fait un peu de bruit lors de l'enregistrement, c'est ma voix et encore, c'est une chanson vocalement très calme.

Évidemment, après l'enregistrement mais avant le mixage, la chanson ne ressemble pas à grand-chose comme vous pouvez l'entendre ci-dessous.
Très concrètement, nous allons passer de ça...


(fichier mp3)

Cette version est la chanson sans aucun effet. Les prises sont brutes, superposées les unes aux autres, le son n'est pas stéréo (tout est au centre) et les guitares électriques enregistrées sans passer par un ampli semblent anorexiques... Quant à la batterie, elle sonne bien plate. En résumé, c'est inécoutable en l'état. C'est à peine si l'on peut imaginer à quoi ça ressemblera au final.

Life sans effets
Voici l'onde sonore de la chanson avant mixage

Comme nous allons le voir dans ce didacticiel, ce n'est qu'après l'utilisation d'un certain nombre d'outils que Life va enfin prendre vie (!).
...à ça :


(fichier mp3)

Cette deuxième version est donc la chanson terminée. Comme on peut l'entendre et comme on peut le voir sur les graphiques, la différence est très sensible.

Life complète
Voici l'onde sonore de la chanson terminée
Cette chanson s'appelle Life, je l'ai écrite, composée, enregistrée et mixée dans mon home studio en octobre 2011, puis j'y ai apporté quelques modifications au cours de l'année 2012.

Le mix en pratique : Préparation de la session | Basse | Batterie | Guitares rythmiques | Guitares solo | Synthés | Voix | Master
Haut de page


MESSAGES

(laisser un message)

Page de messages n° 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27



LaurentB
le 24/12/2010 à 11h41

Bonjour,

J'essaie Sonar X1 depuis quelques jours et je le trouve super, sauf un problème que je n'arrive pas à résoudre : voir mes plugins VST !

J'ai bien entendu précisé le chemin de mes plugins (program files\vstplugins)et la quasi-totalité de mes VST n'est pas visible quand je veux affecter un effet audio à une piste.

J'ai pourtant l'habitude de faire fonctionner des VST dans FL Studio ou Reaper.
Le plus bizarre, c'est que mis à part un ou deux rejetés, Sonar semble les voir lors du scan : je ne comprends pas.

Si vous pouvez m'aider, ça serait sympa.

Merci pour votre site et les impulsions d'ampli à télécharger.

* * * * * * * * * * * * * * * *

Si vous utilisez un Sonar 64 bits sur un Windows 64 bits également, il ne faut pas oublier que Windows gère 2 dossiers Program Files différents. Le premier s'appelle "Program Files (x86)" et contient tous les programmes 32 bits. Le second s'appelle "Programmes" (dans la version française, et "Program Files" dans la version anglaise) et contient tous les programmes 64 bits.

Il est tout à fait possible de placer manuellement ses plugins dans l'un ou l'autre des répertoires, mais bien entendu, il faut indiquer à Sonar d'aller chercher dans les deux.

Dans mon cas, mes VST 32 bits sont dans ce répertoire-là :
C:\Program Files (x86)\Cakewalk\Vstplugins
Et mes VST 64 bits sont là :
C:\Programmes\Cakewalk\Vstplugins

Certains VST sont fournis avec un programme d'installation. Il ne faut pas simplement les placer manuellement dans le bon répertoire VST, ils vont s'installer eux-mêmes dans un répertoire spécifique, à moins bien sûr de choisir le répertoire VST lors de l'installation.

Par exemple, le simulateur d'ampli TH1 de Overloud s'installe par défaut dans le répertoire C:\Programmes\Overloud
Il n'est donc pas dans un répertoire VST. Pour que Sonar le voit (j'imagine que c'est pareil dans un autre séquenceur), il faut ajouter ce chemin dans le gestionnaire de plugins de Sonar, sinon il sera introuvable dans la liste des VST disponibles.

Grebz



Beber
le 21/12/2010 à 14h57

Salut,
J'ai vu que tu possèdes une I/O2. Je voudrais pouvoir utiliser la mienne sans PC en la branchant sur secteur via un transfo USB (objectif : jouer au casque avec mon RP 500 DIGITECH).
Mon multi-effet possède déjà une sortie casque mais le signal est trop faible, j'ai donc besoin de sortir sur l'I/O2 avec mes XLR puis d'utiliser la prise casque de l'I/O2.
PS : joli site et beau matos !!!



bibize
le 15/12/2010 à 15h59

Bonjour,

Concernant le mixage, je ne comprends pas l'intéret de créer un bus "Brut" qui joue la guitare sans effets.

* * * * * * * * * * * * * * * *

Pour une guitare électrique, ça n'a effectivement pas vraiment d'intérêt et je n'utilise plus ce bus. Je l'ai récemment supprimé de mon modèle de projet.
En revanche, pour une guitare acoustique, c'est beaucoup plus intéressant bien entendu.

Grebz



Jukap
le 28/11/2010 à 00h00

Pour la fréquence d'échantillonnage, c'est relativement inaudible entre 44 et 88 pour un enregistrement (sauf peut-être conditions de chaîne audio parfaite), par contre cela devient TRÈS intéressant dès qu'il existe un TRAITEMENT DU SON DANS LE DAW : EQ, comp, simus, réverbes, etc... On gagne très rapidement en définition et profondeur lorsqu'on augmente la fréquence d'échantillonnage et là pour le coup, le 96 prend son sens (par contre, ça met vite à genoux le processeur...).



Jack
le 27/11/2010 à 23h32

C'est quoi que tu appelles Bus ?

* * * * * * * * * * * * * * * *

Un bus se présente visuellement comme une piste, mais au contraire d'une piste, le bus ne contient aucune donnée (pas d'audio, ni de données MIDI). En revanche, tu peux y appliquer des effets et agir sur de nombreux paramètres (volume, panoramique, données d'automation...). Ils servent souvent à regrouper les données venant d'autres bus ou de plusieurs pistes en un seul endroit afin de pouvoir contrôler d'un bloc plusieurs pistes par exemple (passer en Muet toutes guitares d'un coup, ou ne mettre en Solo que les synthés, etc.)

Exemple d'utilisation d'un bus : tu crées 3 pistes de guitares, et tu souhaites leur appliquer un traitement commun, comme par exemple la même réverb.
Au lieu de mettre 3 fois la même réverb sur les 3 pistes de guitares, tu crées un bus, tu indiques à tes 3 pistes de pointer vers ce bus et tu appliques l'effet réverb sur le bus.
Résultat : tes 3 guitares auront la même réverb, mais tu n'auras utilisé qu'un seul plugin. Avantages : moins d'utilisation processeur avec une seule réverb qu'avec trois, et si tu souhaites modifier la réverb, tu n'as pas besoin de le faire 3 fois.

Autre exemple : tu souhaites appliquer des effets différents à une guitare présente sur une piste. Au lieu de créer plusieurs pistes, tu crées plusieurs bus, tu fais pointer ta piste vers chacun de ces bus, et sur chacun d'entre eux, tu places des effets différents (des simulateurs d'ampli différents, des panoramiques différents, des pédales d'effets différentes, des EQ différents, des volumes différents, etc...)
Au final, en n'ayant enregistré qu'une seule piste de guitare, tu pourras donner une grande richesse sonore à cette unique piste, tu pourras donner l'impression qu'il y a plusieurs guitares...

Grebz

Haut de page