Messages  |   English version  |  


Page d'accueil | Didacticiel | Glossaire

Site de Grebz
Page d'accueil



GLOSSAIRE

A - B - C - D - H - I - M - P - S - V


- A -

AUTOMATION

Méthode qui permet de faire varier automatiquement un paramètre pendant la lecture d'un morceau, sans intervention manuelle. Par exemple, il est possible de faire varier le volume, ou la panoramique, ou encore la quantité de réverb, etc.

Pour cela, selon les possibilités du séquenceur utilisé, il existe en général deux façons de faire :
    * La première consiste à enclencher l'écriture de l'automation (en général, il y a un bouton dédié à cela dans l'interface du logiciel) puis de lancer la lecture du morceau. Pendant la lecture, l'utilisateur modifie en temps réel le paramètre qu'il souhaite (monter le son, faire passer le son de gauche à droite, changer la compression, etc.). Arrêter la lecture une fois les modifications terminées. Recommencer pour enregistrer l'automation d'un nouveau paramètre (par exemple, la première fois, on agit sur le volume, la deuxième fois sur la panoramique, etc.)
    * La seconde méthode consiste à tracer directement des courbes dans le séquenceur, ces courbes représentent l'évolution du paramètre modifié.

Une fois les modifications terminées, les paramètres modifiés sont conservés et changent désormais automatiquement à chaque nouvelle lecture, en suivant les courbes enregistrées.

- B -

BAFFLE

C'est le boîtier qui contient un ou plusieurs hauts-parleurs et qui permet de transmettre le son d'une guitare ou d'une basse. Très souvent appelé par son équivalent anglais "cabinet" (ou "cab").

BUS

Dans un séquenceur, un bus est une piste auxiliaire. Un bus ne contient pas de son, mais on y dirige plusieurs pistes dans le but de leur appliquer une ou plusieurs caractéristiques communes. Par exemple, si votre chanson comporte 6 pistes de guitares rythmiques, vous pouvez créer un bus "Guitares rythmiques", et y appliquer une réverb et un compresseur. Toutes les pistes de guitares rythmiques se verront donc appliquer la même réverb et la même compression. Vous pouvez également appliquer une automation de volume ou de panoramique sur le bus, et l'effet s'appliquera simultanément sur les 6 pistes de guitares.
Le séquenceur Reaper, lui, n'a pas de bus à proprement parler, mais n'importe quelle piste peut être transformée en "classeur" ("folder" dans la version anglaise), et on peut alors y router les pistes souhaitées grâce au système d'entrées/sorties, ce qui revient finalement au même.

- C -

CABINET

Souvent abrégé en "cab", ce mot anglais désigne un baffle, une enceinte, c'est-à-dire le boîtier qui contient un ou plusieurs haut-parleurs et qui permet tout simplement de transmettre le son d'une guitare ou d'une basse. Les caractéristiques sonores d'un cabinet dépendent du type, du nombre, de la taille, de la puissance des haut-parleurs qu'il contient, de la taille du boîtier, du bois utilisé pour le chassis, du fait qu'il soit ouvert ou fermé, etc.

- D -

D.A.W.

Prononcé "dô", ce terme est l'acronyme de "Digital Audio Workstation" : station de travail audio-numérique. C'est la désignation anglaise d'un séquenceur, mais certains utilisent ce terme en français, en général au féminin : une DAW. Pour les francophiles, on peut aussi utiliser le terme STAN (Station de Travail Audio-Numérique), très peu répandu toutefois.

- H -

HAUT-PARLEUR

Élément interne d'un baffle, et dont les caractéristiques techniques vont participer grandement à définir le "son" d'une enceinte. Changer de haut-parleur revient à changer complètement de son. Leur taille détermine également leur capacité à reproduire des sons plus ou moins graves. Souvent abrégé en "HP".

HOME STUDIO

Désigne un studio d'enregistrement aménagé chez un particulier, en opposition avec un studio d'enregistrement professionnel. Ce type de studio se développe énormément depuis quelques années, car grâce à l'informatique, il est devenu possible de faire chez soi de la musique, avec une qualité proche, voire équivalente à ce qu'on peut obtenir en studio pro. À nuancer en fonction de l'équipement dont on dispose, de l'éventuel traitement acoustique de la pièce où l'on travaille, et surtout du talent du home studiste. Le meilleur équipement du monde ne donne pas le talent, alors qu'un musicien ou un ingénieur du son talentueux arrivera à tirer le meilleur de l'équipement dont il dispose.
L'élément central en est l'ordinateur (Mac ou PC), équipé d'une interface audio dédiée à la musique. On retrouve ensuite généralement - et selon les besoins de l'utilisateur - des enceintes de monitoring, un casque audio, un micro, un clavier maître, une table de mixage, une surface de contrôle, un synthé, des instruments acoustiques (guitare, basse, harmonica, percussions...)

HP

Abréviation de "haut-parleur". Le terme HP sert parfois à désigner un baffle (ou cabinet) complet, même si le HP n'en est qu'un de ses composants.

- I -

IMPULSION

Fichiers audio dont le but est de reproduire les caractéristiques acoustiques d'un lieu (pièce de maison, église, grotte, habitacle d'une voiture, etc.), d'un objet (tuyau d'aspirateur, seau, coffre en bois, etc.) ou d'un système de reproduction sonore (enceinte de chaîne hifi, baffle d'un ampli de guitare, casque audio, combiné de téléphone, etc.).
Ces fichiers audio se placent dans n'importe quel logiciel ou plugin permettant de charger des impulsions.
En faisant ensuite passer n'importe quel son dans un chargeur d'impulsion contenant l'impulsion voulue, on aura l'impression que le son a été enregistré dans un lieu donné, ou avec un matériel donné. Cela permet ainsi de donner l'impression qu'on a enregistré une voix ou un instrument dans une église, dans une salle de bain, avec un ampli de telle ou telle marque, etc.

- M -

M.A.O.

"Musique Assistée par Ordinateur" : c'est l'activité qui consiste à se servir d'un ordinateur pour composer, enregistrer, ou mixer de la musique, qu'elle soit acoustique ou électronique.


MIDI

"Musical Instrument Digital Interface" : "Interface Numérique pour Instrument de Musique".
C'est un protocole de communication et de commande de données. Une piste MIDI dans un séquenceur ne contient pas de son comme une piste audio. Une piste MIDI contient des données sur les notes que l'utilisateur a jouées sur un clavier externe, ou bien entrées manuellement sur une partition dans le séquenceur. Les notes contiennent uniquement des "messages MIDI", c'est à dire les informations sur la note : sa durée, sa hauteur, son volume, etc.
Le son va être produit par un instrument virtuel relié à la piste MIDI. L'instrument virtuel peut être un plugin VSTi, mais on peut aussi utiliser la norme MIDI pour faire jouer de "vrais" instruments MIDI externes (un synthétiseur par exemple). Pour pouvoir faire communiquer le séquenceur avec un instrument extérieur, il faut que ce dernier soit équipé de connexions MIDI, et disposer bien entendu d'une interface MIDI, ou d'une interface intégrant une interface MIDI.

- P -

PANORAMIQUE

En musique stéréo, la panoramique désigne le placement des sons de droite à gauche. Avec un séquenceur, il est très simple de placer un son à l'endroit souhaité : au centre, à droite, à gauche, ou dans n'importe quelle position intermédiaire. On peut même déplacer un son de droite à gauche ou inversement à n'importe quel moment d'une musique.


PLUGIN

Parfois appelé "greffon", un plugin est un logiciel que l'on ajoute à un logiciel principal afin de lui ajouter des fonctions. C'est une extension. En M.A.O., le logiciel principal est bien souvent le séquenceur, et les plugins sont soit des effets (comme un égaliseur, une réverb, un compresseur, etc.), soit des instruments virtuels (piano, batterie, synthé, etc.). Il existe différentes normes de plugins, la plus courante pour les PC sous Windows étant le VST. Le logiciel Pro Tools utilise le RTAS, la norme la plus courante sur Mac est le AU.

- S -

SÉQUENCEUR

Un séquenceur est un logiciel informatique dédié au son. De façon simplifié, c'est un enregistreur multipistes.
Un séquenceur permet d'enregistrer des données audio ou des données MIDI (en général les deux).
Un séquenceur permet aussi d'appliquer différents effets (des plugins qui existent sous différentes normes, comme le VST) afin de modifier les sons enregistrés.
Un séquenceur permet enfin d'utiliser des instruments virtuels (des plugins comme les VSTi) cherchant à reproduire le son d'instruments acoustiques (guitare, violon, xylophone, batterie, etc.) ou électroniques (synthétiseurs, boîtes à rythme, bruitages, etc.)
Le terme anglais D.A.W. (prononcé "dô") est parfois utilisé.
Le terme français STAN (Station de Travail Audio-Numérique) est une alternative intéressante.


S.T.A.N.

Acronyme de "Station de Travail Audio-Numérique".
Synonyme de séquenceur, adaptation française de l'anglais DAW. C'est une proposition intéressante qui s'imposera peut-être un jour...
Le débat a lieu pour savoir s'il faut le prononcer "stane" ou "stan" (comme dans "pakistan"). Personnellement, j'opterais plutôt pour "stane" (au féminin) qui sonne mieux à mon goût.

- V -

VST

Norme de plugin créée par la société Steinberg d'abord pour son séquenceur Cubase, mais aujourd'hui largement utilisée et devenue la norme de plugin la plus répandue sur PC sous Windows.
Les VST sont des plugins d'effets, comme la réverb, la compression, le delay, l'égalisation, simulateurs d'amplis pour guitares, etc. Il en existe une multitude, gratuits ou payants, dont un certain nombre cherche à reproduire les caractéristiques de matériels existants, comme des amplis Fender ou MesaBoogie, les compresseurs TubeTech, etc.
Les instruments virtuels, eux, sont désignés par l'acronyme VSTi.


VSTi

Dérivé de la norme VST, les VSTi sont des instruments virtuels, autrement dit des reproductions logicielles d'instruments acoustiques ou électroniques. Il en existe une multitude, allant du piano au violon, en passant par les synthétiseurs de toutes sortes, les accordéons, les flûtes traversières ou les batteries.

Haut de page


MESSAGES

(laisser un message)

Page de messages n° 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27



LaurentB
le 24/12/2010 à 11h41

Bonjour,

J'essaie Sonar X1 depuis quelques jours et je le trouve super, sauf un problème que je n'arrive pas à résoudre : voir mes plugins VST !

J'ai bien entendu précisé le chemin de mes plugins (program files\vstplugins)et la quasi-totalité de mes VST n'est pas visible quand je veux affecter un effet audio à une piste.

J'ai pourtant l'habitude de faire fonctionner des VST dans FL Studio ou Reaper.
Le plus bizarre, c'est que mis à part un ou deux rejetés, Sonar semble les voir lors du scan : je ne comprends pas.

Si vous pouvez m'aider, ça serait sympa.

Merci pour votre site et les impulsions d'ampli à télécharger.

* * * * * * * * * * * * * * * *

Si vous utilisez un Sonar 64 bits sur un Windows 64 bits également, il ne faut pas oublier que Windows gère 2 dossiers Program Files différents. Le premier s'appelle "Program Files (x86)" et contient tous les programmes 32 bits. Le second s'appelle "Programmes" (dans la version française, et "Program Files" dans la version anglaise) et contient tous les programmes 64 bits.

Il est tout à fait possible de placer manuellement ses plugins dans l'un ou l'autre des répertoires, mais bien entendu, il faut indiquer à Sonar d'aller chercher dans les deux.

Dans mon cas, mes VST 32 bits sont dans ce répertoire-là :
C:\Program Files (x86)\Cakewalk\Vstplugins
Et mes VST 64 bits sont là :
C:\Programmes\Cakewalk\Vstplugins

Certains VST sont fournis avec un programme d'installation. Il ne faut pas simplement les placer manuellement dans le bon répertoire VST, ils vont s'installer eux-mêmes dans un répertoire spécifique, à moins bien sûr de choisir le répertoire VST lors de l'installation.

Par exemple, le simulateur d'ampli TH1 de Overloud s'installe par défaut dans le répertoire C:\Programmes\Overloud
Il n'est donc pas dans un répertoire VST. Pour que Sonar le voit (j'imagine que c'est pareil dans un autre séquenceur), il faut ajouter ce chemin dans le gestionnaire de plugins de Sonar, sinon il sera introuvable dans la liste des VST disponibles.

Grebz



Beber
le 21/12/2010 à 14h57

Salut,
J'ai vu que tu possèdes une I/O2. Je voudrais pouvoir utiliser la mienne sans PC en la branchant sur secteur via un transfo USB (objectif : jouer au casque avec mon RP 500 DIGITECH).
Mon multi-effet possède déjà une sortie casque mais le signal est trop faible, j'ai donc besoin de sortir sur l'I/O2 avec mes XLR puis d'utiliser la prise casque de l'I/O2.
PS : joli site et beau matos !!!



bibize
le 15/12/2010 à 15h59

Bonjour,

Concernant le mixage, je ne comprends pas l'intéret de créer un bus "Brut" qui joue la guitare sans effets.

* * * * * * * * * * * * * * * *

Pour une guitare électrique, ça n'a effectivement pas vraiment d'intérêt et je n'utilise plus ce bus. Je l'ai récemment supprimé de mon modèle de projet.
En revanche, pour une guitare acoustique, c'est beaucoup plus intéressant bien entendu.

Grebz



Jukap
le 28/11/2010 à 00h00

Pour la fréquence d'échantillonnage, c'est relativement inaudible entre 44 et 88 pour un enregistrement (sauf peut-être conditions de chaîne audio parfaite), par contre cela devient TRÈS intéressant dès qu'il existe un TRAITEMENT DU SON DANS LE DAW : EQ, comp, simus, réverbes, etc... On gagne très rapidement en définition et profondeur lorsqu'on augmente la fréquence d'échantillonnage et là pour le coup, le 96 prend son sens (par contre, ça met vite à genoux le processeur...).



Jack
le 27/11/2010 à 23h32

C'est quoi que tu appelles Bus ?

* * * * * * * * * * * * * * * *

Un bus se présente visuellement comme une piste, mais au contraire d'une piste, le bus ne contient aucune donnée (pas d'audio, ni de données MIDI). En revanche, tu peux y appliquer des effets et agir sur de nombreux paramètres (volume, panoramique, données d'automation...). Ils servent souvent à regrouper les données venant d'autres bus ou de plusieurs pistes en un seul endroit afin de pouvoir contrôler d'un bloc plusieurs pistes par exemple (passer en Muet toutes guitares d'un coup, ou ne mettre en Solo que les synthés, etc.)

Exemple d'utilisation d'un bus : tu crées 3 pistes de guitares, et tu souhaites leur appliquer un traitement commun, comme par exemple la même réverb.
Au lieu de mettre 3 fois la même réverb sur les 3 pistes de guitares, tu crées un bus, tu indiques à tes 3 pistes de pointer vers ce bus et tu appliques l'effet réverb sur le bus.
Résultat : tes 3 guitares auront la même réverb, mais tu n'auras utilisé qu'un seul plugin. Avantages : moins d'utilisation processeur avec une seule réverb qu'avec trois, et si tu souhaites modifier la réverb, tu n'as pas besoin de le faire 3 fois.

Autre exemple : tu souhaites appliquer des effets différents à une guitare présente sur une piste. Au lieu de créer plusieurs pistes, tu crées plusieurs bus, tu fais pointer ta piste vers chacun de ces bus, et sur chacun d'entre eux, tu places des effets différents (des simulateurs d'ampli différents, des panoramiques différents, des pédales d'effets différentes, des EQ différents, des volumes différents, etc...)
Au final, en n'ayant enregistré qu'une seule piste de guitare, tu pourras donner une grande richesse sonore à cette unique piste, tu pourras donner l'impression qu'il y a plusieurs guitares...

Grebz

Haut de page