Messages  |   English version  |  


? | Page d'accueil | Simulateurs | Simulateurs payants | Amplitube

Site de Grebz
Page d'accueil



IK MULTIMEDIA AMPLITUBE (site web)

     
Comme Guitar Rig, c'est un produit très complet, et le résultat est bon si on prend le temps de peaufiner ses réglages. Comme tous les produits de ce type, il vaut mieux éviter de se contenter des réglages par défaut et ne pas hésiter à passer du temps à soigner ses sonorités. Il existe plusieurs versions plus spécialisées d'Amplitube, comme Amplitube Orange, Amplitube Fender, Amplitube Metal, Amplitube Jimi Hendrix, Amplitube Custom Shop, Amplitube Slash, ainsi que Ampeg SVX (très bon, bien que commençant à dater un peu) dédié à la basse.

Sur cette page

Amplitube 3 - Amplitube 1

Haut de page

Amplitube 3

J'utilise Amplitube 3 que j'apprécie beaucoup, mais si je trouve la simulation des têtes d'ampli excellente, je suis un peu plus réservé sur les baffles. Je les trouve un peu plus ternes que mes impulsions Redwirez, et je préfère les désactiver pour utiliser les Redwirez dans un chargeur d'impulsion externe et obtenir le son que je recherche.

IK Multimedia Amplitube 3

DÉMOS AMPLITUBE 3

PINK FLOYD - SIMON's METAL

"Time" d'après Pink Floyd

- Télécharger le preset pour Amplitube 3 -

Attention, pour ce preset, il faut disposer des éléments suivants dans Amplitube 3 :
- Stomps : Fuzz Age, Diode Overdrive
- Amp et cab : HiAmp
- Rack : Digital Reverb, Parametric EQ
- Micros : Dynamic 57, Condenser 67

Solo original (Fichier mp3)


Guitare SR Les Paul (Fichier mp3)


Guitare Fender Stratocaster (Fichier mp3)


Guitare Fender Telecaster (Fichier mp3)


Démo réalisée avec les impulsions intégrées à Amplitube 3.

"Simon's Metal" de Simon Chenu : 1er preset Rockerverb 50

- Télécharger le preset pour Amplitube Orange Rockerverb 50 -
- Simon's Metal : réglages -


Guitare SR Les Paul (Fichier mp3)


Guitare Fender Stratocaster (Fichier mp3)


Guitare Fender Telecaster (Fichier mp3)


Démo réalisée avec les impulsions intégrées à Amplitube Orange.

"Simon's Metal" de Simon Chenu : 2e preset Thunderverb 200

- Télécharger le preset pour Amplitube Orange Thunderverb 200 -
- Simon's Metal : réglages -


Guitare SR Les Paul (Fichier mp3)


Guitare Fender Stratocaster (Fichier mp3)


Guitare Fender Telecaster (Fichier mp3)


Démo réalisée avec les impulsions intégrées à Amplitube Orange.

Haut de page

Amplitube 1

Sorti en 2007, Amplitube 1 a été l'un des pionniers de la simulation d'ampli. On pourrait le croire totalement dépassé, mais ce n'est pas vraiment le cas. En utilisant des saturations pas trop poussées, et en évitant de le mettre en avant dans un mix (pour un solo par exemple), il permet encore aujourd'hui de faire illusion. Exemples ci-dessous...
Amplitube 1
Amplitube 1

"J'ai vu" d'après Niagara

- Télécharger le preset pour Amplitube 1
- Consulter les réglages -


Guitare SR Les Paul (Fichier mp3)


Guitare Fender Stratocaster (Fichier mp3)


Guitare Fender Telecaster (Fichier mp3)


Haut de page

RÉGLAGES DES DÉMOS

Divers

Indications - Positionnement des micros

Simulateurs d'amplis guitare

ACDC, Chic, Depeche Mode, Led Zeppelin, Metallica, Niagara, Nirvana, Oasis, Pink Floyd, Simon's Blues, Simon's Metal, The Animals, The Doobie Brothers, The White Stripes

Indications

Toutes les parties guitares ont été jouées par Simon Chenu (guitariste, pianiste, batteur, chanteur, prof de guitare) sur trois guitares différentes :
- Une guitare de type Les Paul, de marque SR Guitars, équipée de 3 micros : un micro chevalet Humbucker moderne, un micro central de type P90 vintage, un micro manche Humbucker vintage
- Une guitare Fender Stratocaster American Deluxe avec ses micros d'origine,
- Une guitare Fender Telecaster American Deluxe avec deux micros Humbucker customisés : Le micro chevalet est un Lollar Regal et le micro manche est un Fender Wide Range. Simon a utilisé le Lollar pour les démos en son disto, et le Fender pour les démos en son clair.

Dans chaque test de simulateur :
- Chaque démo a été enregistrée avec les trois guitares citées ci-dessus,
- Chaque démo comporte deux guitares, jouées séparément (pas de copier-coller), et placées à gauche et à droite du champ stéréo.
- Pour chaque démo, deux impulsions différentes (micros différents) sont utilisées avec chaque guitare.
- Aucune pédale de disto n'est utilisée, ce qui permet de constater que certains simulateurs ne sont pas capables de produire la distorsion nécessaire à certains styles.

Idéalement, il faudrait utiliser des impulsions différentes pour chaque simulateur d'ampli testé, de façon à trouver le micro et le positionnement de micro qui correspond le mieux à chaque test, comme on le fait dans le cas d'un véritable enregistrement avec de vrais amplis et de vrais micros. Malheureusement, cela me prendrait un temps considérable, vu le nombre de simulateurs que je présente sur mon site.

Toutes les impulsions utilisées pour ces tests sont de marque Redwirez. Aucune égalisation n'a été faite, j'ai juste appliqué une petite compression sur certaines guitares, ainsi qu'une légère réverb pour éviter que le son sonne trop sec.

Ces tests permettent notamment de constater à quel point l'influence de l'impulsion est déterminante. À vue de nez, je dirais que le son obtenu vient pour 20% de la guitare utilisée, 35% pour la tête d'ampli et 45% pour l'impulsion. Évidemment, ces pourcentages vont varier en fontion des réglages des micros de la guitare et des réglages de la tête d'ampli, le fait d'avoir un son clair ou une disto extrême va influer aussi sur l'importance relative de ces éléments.

Positionnement des micros

Positionnement des micros    Positionnement des micros
(images copyright Redwirez)

Plus un micro est près du centre du baffle, moins l'effet de proximité est présent, et donc moins il capte de basses.
Plus un micro est proche du baffle, plus le son gagne en précision. En éloignant le micro, on évite que le son soit trop "dur".

"Back in black" d'après ACDC

Un bon vieux son Hard Rock du début des années 80 pour ce célèbre riff d'ACDC.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Neumann U67 en position Cap Edge à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Neumann U87 en position Cap Edge à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 100% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : V30) repris par micro Shure SM57 en position Cap Edge à 1 pouce (2,5 cm). Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : V30) repris par micro Royer R-121 en position Cap à 3 pouces (7,6 cm). Position stéréo : 100% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Le Freak" d'après Chic

D'après ce que j'ai pu lire, Nile Rogers, le guitariste de Chic n'utilise pas d'ampli, mais il branche directement sa guitare (une stratocaster surnommée "The Hit Maker") sur le préampli de la console en studio. Comme l'objectif est ici de tester des simulations d'ampli, il n'est évidemment pas question de faire pareil. Pour aider à retrouver ce son très clair et chargé en aigus, j'ai utilisé les impulsions de baffles suivantes :

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Fender Dual Showman (HP : JBL D130) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap Edge à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Fender Dual Showman (HP : JBL D130) repris par micro Neumann U47 en position Cap à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 50% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Marshall '68 Basketweave (HP : Celestion G12H30) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Marshall '68 Basketweave (HP : Celestion G12H30) repris par micro Neumann U47 en position Cap Edge à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 50% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Personal Jesus" d'après Depeche Mode

Ce riff a été joué à l'origine sur une guitare Gretsch, dans une tête d'ampli Rivera Venus 5 et un baffle 2x12 Rivera équipé de hauts-parleurs Celestion G12T-75. Je ne sais pas comment a été réalisé l'enregistrement original, mais en concert, le son est capté par un micro Shure SM57 et un micro Shure KSM32, tous deux placés contre la grille. Je ne possède pas d'impulsion de KSM32, mais d'après les diagrammes de réponse qu'on peut trouver, la courbe de réponse la plus proche du KSM32 parmi les impulsions dont je dispose, semble être celle du micro Earthworks TC30. Je n'ai pas non plus d'impulsion de cab Rivera, mais j'ai des impulsions de cabs Marshall et Bogner équipés des mêmes hauts-parleurs G12T-75. Je me suis donc servi de ces impulsions :

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Bogner Uberkab (HP : Celestion G12T-75) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Bogner Uberkab (HP : Celestion G12T-75) repris par micro Earthworks TC30 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : Celestion G12T-75) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : Celestion G12T-75) repris par micro Earthworks TC30 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

Solo de "Stairway to Heaven" d'après Led Zeppelin

Sans doute l'un des solos les plus connus, entendu maintes et maintes fois, un véritable standard qui a sa place dans ces tests. Il a été joué par Jimmy Page sur une Fender Telecaster et d'après ce que j'ai pu trouver, l'ampli utilisé serait de marque Supro.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Supro Thunderbolt (HP : Jensen 15") repris par micro Sennheiser MD409 en position Cone à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 10% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Supro Thunderbolt (HP : Jensen 15") repris par micro Neumann U87 en position Cone contre la grille. Position stéréo : 10% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Enter sandman" d'après Metallica

Un autre son Metal d'après un extrait d'un morceau bien connu du groupe Metallica. Ici, je laisse les graves en position centrale, je creuse pas mal les mediums et je pousse un peu les aigus. La saturation est également poussée assez fort, mais ça dépend bien sûr des simulateurs testés.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Mesa Rectifier (HP : V30) repris par micro Sennheiser MD421N en position Cap à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Mesa Rectifier (HP : V30) repris par micro Beyerdynamic M160 en position Cap à 1 pouce (2,5 cm). Position stéréo : 50% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Roland Jazz Chorus 120 (HP : Roland 12) repris par micro Royer R-121 en position Cap Edge à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Roland Jazz Chorus 120 (HP : Roland 12) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 50% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"J'ai vu" d'après Niagara

Superbe riff en mi mineur dans ce morceau Blues Rock de Daniel Chenevez, le guitariste du groupe Niagara. Le morceau original est joué sur des amplis Marshall sur une guitare LesPaul, doublée d'une Stratocaster, mais je ne sais pas précisément quels amplis, pédales ou réglages ont été employés. Pour essayer de m'approcher du son d'origine, j'ai utilisé les impulsions de baffles suivantes :

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Beyerdynamic M160 en position Cap Edge à 0,5 pouce (1,3 cm). Position stéréo : 100% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : JBL K120) repris par micro Shure SM7 en position Cap à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : JBL K120) repris par micro Neumann M8 en position Cap à 6 pouces (15 cm). Position stéréo : 100% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Smells like teen spirit" d'après Nirvana

Ce célèbre morceau commence par une guitare crunch et enchaîne avec une grosse saturation. Le morceau original est joué par Kurt Cobain sur une guitare Mustang de Fender pour gaucher. Les informations concernant l'ampli et le cab utilisé pour l'enregistrement sont contradictoires, mais il utilisait apparemment fréquemment des cabs Marshall 1960A. Voici les impulsions que j'ai utilisées :

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 30% gauche.
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Beyerdynamic M160 en position Cap Edge Off Axis à 1 pouce (2,5 cm). Position stéréo : 90% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro Royer R121 en position Cap Edge à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 30% droite.
1 impulsion de baffle Marshall 1960A (HP : G12M) repris par micro AKG C414 en position Cap à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 90% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Wonderwall" d'après Oasis

L'une des chansons emblématiques du groupe Oasis et sans doute l'une des plus reprises par les guitaristes de feux de camp. La version originale est jouée à la guitare acoustique et le fait de la proposer ici pour des tests de simulateurs d'ampli dédiés à la guitare électrique est un peu étrange, mais cela permet de tester la capacité des simulateurs à offrir un son clean et si possible chaleureux, comme peut l'être une guitare acoustique.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : V30) repris par micro Shure SM57 en position Cap à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : V30) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap à 6 pouces (15 cm). Position stéréo : 100% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Vox AC30 (HP : Silvers) repris par micro Electrovoice RE20 en position Cap à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Vox AC30 (HP : Silvers) repris par micro Neumann U47 en position Cap à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 100% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

Solo de "Time" d'après Pink Floyd

L'objectif ici est de reproduire le magnifique solo de guitare de David Gilmour et de voir ce que les simulateurs ont dans le ventre pour mettre le son en valeur. Le morceau original a été joué sur un ampli HiWatt et Gilmour utilise une pédale de type fuzz (FuzzFace) mais pour ces démos, je n'utilise aucune pédale. J'ai utilisé les impulsions de baffles suivantes :

1 impulsion de baffle Hiwatt SE4123 (HP : Fane) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap à 0,5 pouce (1,3 cm). Position stéréo : centre.
1 impulsion de baffle Hiwatt SE4123 (HP : Fane) repris par micro Royer R-121 en position Cap à 0,5 pouce (1,3 cm). Position stéréo : centre.

Impulsions de la marque Redwirez.

Simon's Blues

Simon Chenu a créé pour l'occasion ce court morceau de blues. Cette démo permet de juger de la capacité des simulateurs d'ampli à générer un son Blues à l'ancienne. Notez que j'ai ajouté une réverb à ressort (SpringAge de Overloud) pour coller à l'ambiance.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Fender Deluxe Reverb (HP : Oxford 12K5-6) repris par micro Neumann U87 en position Cap Edge contre la grille. Position stéréo : 40% gauche.
1 impulsion de baffle Fender Deluxe Reverb (HP : Oxford 12K5-6) repris par micro Shure SM57 en position Cap Edge Off Axis contre la grille. Position stéréo : 20% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Vox AC30 Blues (HP : Blues) repris par Neumann M8 en position Cap Edge à 0,5 pouce (1,3 cm). Position stéréo : 40% droite.
1 impulsion de baffle Vox AC30 Blues (HP : Blues) repris par micro Audix i5 en position Cap Edge Off Axis à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 20% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

Simon's Metal

Simon Chenu a créé pour l'occasion ce court morceau de type Metal. Cette démo permet de juger de la capacité des simulateurs d'ampli à générer un son Rock moderne.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Engl Pro 4x12 (HP : V30) repris par micro Shure SM57 en position Cap à 1 pouce (2,5 cm). Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Engl Pro 4x12 (HP : V30) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap à 1 pouce (2,5 cm). Position stéréo : 50% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : V30) repris par micro Shure SM57 en position Cap Edge Off Axis à 1 pouce (2,5 cm). Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Marshall 1960B (HP : V30) repris par micro Sennheiser MD421N en position Cap Edge à 3 pouces (7,5 cm). Position stéréo : 50% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"House of the rising sun" d'après The Animals

Cet arpège ultra-connu a été enregistré en 1964 par le guitariste des Animals (Hilton Valentine) sur une guitare Gretsch Tenessean et un ampli Selmer Twin Selectortone 30 watts. Je ne dispose pas d'impulsions de cet ampli, j'ai donc pris un autre cabinet doué pour les sons clairs, un Fender Deluxe Reverb, ainsi qu'un Vox AC30, qui est devenu l'ampli de référence des Animals après le Selmer.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Fender Deluxe Reverb (HP : Oxford 12K56) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Fender Deluxe Reverb (HP : Oxford 12K56) repris par micro Neumann U47 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Vox AC30 Blues (HP : Blues) repris par micro Neumann U87 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Vox AC30 Blues (HP : Blues) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Long Train Running" d'après The Doobie Brothers

Cette démo permet de juger de la capacité des simulateurs d'ampli à générer un son cristallin.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Fender Deluxe Reverb (HP : Oxford 12K56) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% gauche.
1 impulsion de baffle Fender Deluxe Reverb (HP : Oxford 12K56) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap contre la grille. Position stéréo : 50% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Mesa Rectifier (HP : V30) repris par micro Shure SM57 en position Cap contre la grille. Position stéréo : 100% droite.
1 impulsion de baffle Mesa Rectifier (HP : V30) repris par micro AKG C414B-ULS en position Cap à 4 pouces (10 cm). Position stéréo : 50% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

"Seven Nation Army" d'après The White Stripes

L'objectif est de trouver ici un son assez brut, vintage, en boostant les graves et les mids et en atténuant les aigus sur l'ampli. Les impulsions choisies sont faites à partir de cabs équipés de hauts parleurs Jensen, que Jack White semble affectionner.

Guitare gauche :
1 impulsion de baffle Fender Twin (HP : Jensen C12N) repris par micro Beyerdynamic M160 en position Cap Edge contre la grille. Position stéréo : 75% gauche.
1 impulsion de baffle Fender Twin (HP : Jensen C12N) repris par micro Neumann KM84 en position Cap Edge contre la grille. Position stéréo : 25% gauche.

Guitare droite :
1 impulsion de baffle Fender Tweed Bassman (HP : Jensen P10Q) repris par micro Sennheiser MD441 en position Cap Edge Off Axis à 2 pouces (5 cm). Position stéréo : 75% droite.
1 impulsion de baffle Fender Tweed Bassman (HP : Jensen P10Q) repris par micro Earthworks TC30 en position Cone contre la grille. Position stéréo : 25% droite.

Impulsions de la marque Redwirez.

Haut de page


MESSAGES

(laisser un message)

Page de messages n° 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27



Cyril All You Bring
le 10/05/2012 à 10h31

Hey !

Je suis déjà venu te poser quelques questions il y a quelques temps, et comme tes réponses sont pertinentes, je me permets de t'en poser de nouvelles !

J'ai un enregistrement batterie enregistré en studio (en une seule piste, c'est pour une démo), donc un son brut sans aucun traitement...
Si j'enregistre mes guitares et basse à la maison via un UX2 de chez line6 et POD Farm, le son de celles-ci sera pré-traité non ?
En gros sera-t-il possible de réaliser un petit mixage et mastering correct en alliant les 2 procédés ?
Pourrais-je avoir un résultat homogène ou suis-je contraint d'enregistrer mes guitares en studio également (ce que j'aimerais éviter !) ?

* * * * * * * * * * * * * * * *

Bonjour Cyril,

Sur le principe, je ne vois pas d'empêchement à mélanger les 2 procédés : enregistrement de la batterie en studio, les instruments à la maison...

Inconvénients prévisibles :

- "L'atmosphère sonore", c'est à dire l'acoustique de la pièce où la batterie a été enregistrée, sa réverbération naturelle qui a forcément été captée par les micros (si on parle bien d'une batterie acoustique). C'est ce qui sera sans aucun doute le plus difficile à rendre cohérent avec le reste des instruments. Il va falloir faire en sorte qu'on ait l'impression que les guitares ont été enregistrées dans le même espace que la batterie en jouant avec des réverbs bien choisies. Si la batterie enregistrée en studio a un son vraiment brut, sans réverb naturelle trop audible, ce sera d'autant plus simple et tu pourras alors appliquer des réverbs batterie et guitares qui iront bien ensemble.

- Une seule piste pour la batterie. Si c'est une piste stéréo, les éléments de la batterie sont déjà positionnés dans la panoramique. Mais comme c'est une piste unique, il sera un peu plus compliqué de la mixer. Difficile par exemple d'appliquer une compression globale, puisque la compression de la grosse caisse n'est pas la même que celle de la charley par exemple. Idem pour l'égalisation : on ne traite pas de façon identique une caisse claire et une ride. Il faudra donc appliquer une compression et une égalisation "moyennes" sur la batterie dans son ensemble. À moins que la prise de son ne soit nickel, qu'il n'y ait rien à retoucher au niveau compression/égalisation. Dans ce dernier cas (idéal), il ne restera qu'à trouver une bonne réverb à appliquer, qui se marie bien avec le reste des instruments.

Dans tous les cas, il s'agit d'une démo, donc le but n'est pas de proposer un morceau parfait, prêt à passer à la radio ! L'objectif est de faire au mieux, avec les limitations inévitables, pour obtenir un morceau agréable à écouter qui donne envie d'écouter le groupe en live par exemple, parce que la prestation est convaincante.

D'autre part, le problème de cohérence ne vient pas du fait que la batterie ait été enregistrée en studio. C'est même plutôt positif car les studios ont généralement une acoustique sensiblement meilleure que d'autres lieux. Ça pourrait être plus problématique si elle avait été enregistrée dans un garage ou le salon d'un pavillon qui résonne de partout !

C'est aussi un problème qu'on peut rencontrer avec des logiciels de batterie. Les samples utilisés sont enregistrés en studio, et même s'ils sont aussi bruts que possible, il n'empêche que la prise de son est effectuée ailleurs que le reste des instruments. C'est ce que j'utilise moi comme méthode, et ça ne m'a jamais posé de problème particulier. La différence est que je traite indépendamment chaque élément de la batterie pour l'égalisation et la compression, ce qui apporte un surcroît de contrôle sur le son. Est-ce que j'obtiens pour autant un meilleur son, je n'en sais rien, mais j'ai la possibilité d'influer sur tous les éléments, et c'est ensuite mon talent (ou mon absence de talent) qui va me permettre de faire la différence entre un son pourri, un son correct, ou un son qui déchire sa maman :-)

En résumé, vas-y, fonce et fais-nous partager ton morceau quand il sera terminé (si tu le souhaites) !

Grebz



lgwn
le 08/05/2012 à 18h42

Merci pour tout, super boulot.



Malandain
le 24/04/2012 à 14h37

Bonjour,

J'ai un dr4d akai qui enregistre en 16 bits (44/48khz).
Je relie numériquement mon dr4d à ma carte son (spdif) qui est reliée a mon ordi en usb. Ma D.A.W. est Mixbus qui enregistre en 32/24/16 bits.
Pour un bon enregistrement, faut-il mieux mettre tout en 16 bits ? (dr4d + carte son + D.A.W.)
Peut-on enregistrer le 16 bits du dr4d en 24 bits carte son + D.A.W. ?
Ou 16 bits du dr4d vers 16 bits carte son et 24 bits Mixbus ?
J'ai l'impression que tout en 16 bits, c'est mieux.

Merci d'éclairer ma lanterne.

A. Malandain

* * * * * * * * * * * * * * * *

Bonjour,

Bienvenue sur mon site !

Puisque le dr4d enregistre en 16 bits, il semble logique de penser que tu ne gagneras a priori pas en qualité en réglant carte son et séquenceur sur 24 bits.

C'est vrai si tu te contentes de "transférer" les sons enregistrés avec le dr4d vers ton séquenceur sans les traiter ensuite.

En revanche, si tu fais du mix depuis Mixbus, en utilisant des effets, là il vaut mieux être en 24 bits, car les calculs effectués par le logiciel seront plus précis.

Il est très probable que la différence sera imperceptible, et travailler en 16 bits de bout en bout ne va pas dégrader le son obtenu.

Je ne pense pas que beaucoup de gens soient capables d'entendre la différence entre un traitement effectué en 16 bits et le même traitement effectué en 24 bits.

Néanmoins, la différence existe au niveau de la précision des calculs, et l'accumulation des effets sur différentes piste peut entraîner en 16 bits un risque (très faible) d'avoir quelques petites approximations qui vont se traduire par une légère dégradation du son. Encore une fois, c'est théorique, ça peut arriver, mais ça ne sera pas forcément quelque chose qui va s'entendre.

Donc si tu es pointilleux, je te conseille de régler ta carte son et ta D.A.W. sur 24 bits.

Grebz



Franck
le 02/04/2012 à 03h34

Bonjour Grebz,

J'ai vu que tu utilisais Sonar X1 Producer.
J'aimerais bien si tu veux que tu me donnes quelques truc pour ce logiciel car sur Internet, il n'y a que des vidéos anglo et je ne les comprend pas toutes.

Merci d'avance.

* * * * * * * * * * * * * * * *

Bonjour,

Pour ceux que ça intéresse, j'ai fait ce petit guide rapide pour savoir comment intégrer et utiliser un VSTi (synthé virtuel) dans Sonar X1. Ce ne sont que les bases, mais ça pourra servir à ceux qui sont perdus.

Télécharger "Synthés virtuels dans Sonar X1" (Fichier PDF de 1,20 Mo)

Grebz



Molten
le 13/03/2012 à 01h27

Merci mon ami : Excellent !!!

Haut de page